Croatie·Europe·Voyages

Croatie : Zadar, Kornati, Plitvice et Split

Je me suis récemment rendue 5 jours en Croatie et c’est l’esprit encore rempli de tous les beaux paysages que j’ai pu voir que je me lance dans l’écriture de ce billet « voyages ». (Vous pouvez cliquer sur les photos pour les voir en plus grand et les faire défiler.)

L’auberge de jeunesse : Boutique Hostel Forum – Zadar

Commençons par mon lieu de résidence, j’ai logé toute la durée de mon séjour dans une auberge de jeunesse à Zadar : le Boutique Hostel Forum. Une quasi première pour moi, qui s’est avérée très concluante ! Toutefois, je suis bien consciente que cela est certainement dû à l’originalité de l’auberge de jeunesse (la déco est très pop) et l’accent mis pour préserver l’intimité de chacun. En effet, les dortoirs sont pour 4 personnes, avec 2×2 lits superposés. J’ai beaucoup apprécié qu’une fois dans son lit, on puisse fermer des rideaux et avoir son petit cocon pour s’isoler. En toute honnêteté, ça n’empêche pas à la lumière et aux bruits de se diffuser. Donc, si j’ai vraiment un conseil à vous donner : munissez-vous de boules Quiès et d’un masque de nuit ! Moi, ça a clairement sauver mon sommeil. Autre point positif, les toilettes et la salle de douche était dans le dortoir, pas besoin de rencontrer toute l’auberge en pyjama.
Petit truc trop mignon : tous les matins, on nous déposait au pied du lit un petit packaging de petit-déjeuner à emporter comprenant : un petit pain + beurre + confiture, un petit croissant et une brioche. C’est pas grand chose mais ça fait plaisir.
Enfin, la situation géographique de l’auberge était tout simplement optimale et très centrale, au cœur de l’ancien forum romain.
Je suis « on ne peut plus » ravie de cette auberge. Pour 4 nuits (et petit-dej du coup), j’ai payé 61€. Une affaire !

 

Zadar

Bon et Zadar dans tout ça me direz-vous ?
Le centre ville de Zadar est tout petit, et je pense qu’en un après-midi on a visité l’essentiel. Ceci étant, la ville est fort agréable et très propre. Les gens sont calmes et l’ambiance est paisible. Vous y trouverez de nombreux vestiges romains un peu partout, ce qui participe au charme de la ville.
La plus belle attraction de Zadar est sans conteste l’orgue maritime. Au bord de l’eau, un système de tuyaux et de trous percés dans des dalles blanches reproduit le son d’une orgue grâce au mouvement de l’eau et du vent. L’atmosphère est envoûtante. Il y a toute une promenade au bord de l’eau, fort coquette. La lumière qui se dégage de Zadar est vraiment particulière, l’eau a comme des reflets soyeux…
Petite anecdote : j’étais donc à Zadar durant le dimanche de Pâques. La Croatie est un pays très chrétien. J’ai vu des gens faire la queue pour se confesser. Bref, le jour de Pâques, les Eglises étaient prises d’assaut et la messe diffusée sur haut parleur. La coutume là-bas est de ramener des vivres à faire bénir. Dans toute la ville déambulaient des habitants munis d’un panier en osier recouvert d’un linge brodé… C’était adorable.

Les îles Kornati ou la vie de Robinson Crusoé

Je pense que ma visite des îles Kornati restera l’un de mes plus beaux souvenirs de Croatie. L’archipel des Kornati est un groupe d’îles situées au centre de la côte dalmate, au sud de Zadar. C’est l’archipel le plus dense de la Méditerranée, il compte 147 îles et îlots sur une aire de 320 km². La plupart de ces îles sont inhabitées même si quelques locations touristiques commencent à fleurir. La végétation y est maigre, il y a principalement des oliviers et des vignes… Des paysans possèdent des moutons, j’ai pu en voir quelques uns qui n’avaient certainement pas été tondus depuis 100 ans au moins ^^ Il est d’ailleurs drôle de voir ici et là des murets traçant la limite entre deux terrains pour les bêtes. La faune marine est plus représentée. Il n’est pas rare par exemple de voir des dauphins (mais pas de chance pour moi, zéro dauphin aperçu 😦 ). La pisciculture est donc pratiquée dans les îles Kornati, comme vous le verrez en photo.
Pour en venir à mon expérience personnelle dans les îles Kornati, j’ai trouvé cet endroit totalement dépaysant. La saison débutant à peine, il y avait très peu de bateau qui circulaient dans les îles, ce qui rendait le paysage encore plus abandonné et immense. En effet, j’étais d’ailleurs toute seule sur un bateau qui prend habituellement des petits groupes de 8 personnes. J’avais parfois l’impression d’être seule au monde…
Pour accéder au bateau, je me suis rendue dans la petite ville de Pakostane, à 1h de Zadar en bus. C’est là que j’ai retrouvé Tvrtko Gunjaca, propriétaire du bateau Luigia, avec qui j’allais passer tout une journée, la balade en bateau commençant à 9h et se terminant à 19h (avec 1h30 de pause déjeuner et 1h de pause l’après-midi). Tvrtko m’a tout au long du parcours distillé des informations sur ce que l’on pouvait voir et me montrait au fur et à mesure où nous allions aller sur une carte. Le tout en anglais. Je regrette d’être si mauvaise en anglais, cela m’aurait permis de plus échanger avec lui.
Prix de la journée : 65 €. Voici le site de Luigia Tours, n’hésitez pas à prendre contact par mail avec lui, il est très disponible et précis dans ses explications.
Je vous laisse découvrir les photos pour vous faire un avis mais les paysages sont vraiment superbes. Ils ne ressemblent pas du tout à ce que l’on peut voir en France. En y étant, je me suis dit que vu d’en haut cela devrait être aussi superbe, à voir si des visites dans les airs sont également possibles…

La magnificence des lacs Plitvice

Le troisième jour, je me suis rendue dans les lacs Plitvice en visite organisée (pour la première fois de ma vie) avec GetYourGuide. Get your Guide prend en charge le transfert en bus depuis Zadar jusqu’aux lacs (soit 4h de route aller-retour), la présence d’un guide tout au long de la visite, le petit-déjeuner, le déjeuner et le prix d’entrée dans les lacs. Tout cela m’est revenu à 87€. Certes, c’est une somme mais quel plaisir de ne rien avoir à gérer et de se laisser porter de A à Z.
Les lacs de Plitvice sont classés au Patrimoine mondial de l’Unesco. 16 lacs composent le parc et tous sont reliés entre eux par des chutes d’eaux. C’est magnifique. Nous n’avons pas fait tous les lacs mais avons marché environs 4h dans le parc. Je n’ai pas vu le temps passer. On déambule sur des passerelles en bois qui s’intègrent parfaitement au paysage. Parfois, on est juste au dessus de cascades, c’est incroyable. On reçoit même de la brume des chutes d’eau tant on est prêt pour certaines.
Je pense qu’en période estivale, le parc doit être comble, car de nombreux groupes circulaient déjà en ce moment… donc, si vous avez possibilité d’y aller hors vacances scolaires, je vous y encourage.

 

Split : vestiges & dynamisme d’une ville

Enfin, j’ai visité la ville de Split, qui se situe à 2h30 de Zadar en bus. Oui, car je ne l’ai pas précisé mais le bus est le moyen de transport privilégié en Croatie. Prendre le train est pour eux une hérésie. Les bus sont très ponctuels et fiables. L’aller-retour Zadar – Split m’a coûté un peu moins de 30€.
Split est une ville très animée. J’ai été frappée par le dynamisme de la ville dès que j’y ai posé les pieds, peut-être était-ce parce que c’était un samedi, jour de marché… mais ça grouillait de monde un peu partout. Ce qui n’est pas pour me déplaire car je suis très citadine.
Dans mon guide du Routard, il était écrit, à Split vous ne savez pas si le palais de Diotlicien est dans la ville ou si c’est la ville qui est dans le palais de Diotlicien. En effet, les vestiges du palais de l’empereur Diotlicien sont omniprésents dans toute la ville. Bref, si vous êtes un fana de l’Histoire et de l’époque antique, vous ne pouvez qu’adorer cette ville où l’on trouve toute l’architecture qui s’y rapporte : remparts, péristyle, mausolée, temple, etc. Je vous invite à monter dans le campanile (déjà parce que c’est super rigolo de monter des marches énormes dans un tout petit espace) pour avoir une vision de Split vue d’en haut (2.50€).
A Split, j’ai aussi bu la boisson des croates : le Pipi ! Il s’agit en fait d’une sorte de Fanta mais rien que pour dire « I want a Pipi. » à la serveuse, je voulais y goûter ^^
Enfin, j’ai pu découvrir les plages et la côte splitoise grâce à un petit bateau touristique qui proposait une tournée d’1h30 (+ un verre de vin haha) à 20€. C’était sympathique et ça m’a permis de me reposer en continuant de visiter.

 

Voilà mon carnet de bord de mon voyage en Croatie. J’espère que cela vous a plu, et vous savez quoi ? J’ai déjà hâte de repartir 😉

5 réflexions au sujet de « Croatie : Zadar, Kornati, Plitvice et Split »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s